Festival Chemins des Arts

Festival de danse en milieu rural


Cie Insomni'Arts


La naissance de la compagnie Insomni’Arts est la résultante de plus de 20 ans de transmission et de diffusion de la danse Hip-Hop et de sa culture.

Plusieurs raisons ont amené à la création d’Insomni’Arts.

Les compagnies Hip-Hop, dans le spectacle vivant, sont rares en Champagne Ardennes, voire inexistantes.

Ce qui amène à une envie de produire et diffuser la danse Hip-Hop sur scène, avec l’objectif, pour ces prochaines années, de faire monter sur scène des artistes locaux venant de la culture Hip-Hop.

L’objectif premier de la compagnie est donc de mettre en avant cette culture, mais elle reste ouverte à l’idée de travailler dans la transversalité avec d’autres univers artistiques.

Parallèlement au spectacle, la compagnie proposera un travail régulier en danse par l’intermédiaire d’ateliers chorégraphiques, des formations, des stages pour tout type de public.


Franck Settier


Je ne peux pas dire quand j’ai commencé, je danse depuis mon plus jeune âge d’une manière autodidacte jusqu’à mes 16 ans.

En effet en 1996, je tombe sous le charme de la danse Hip-Hop et j’entre dans mon 1er groupe "Forum du Tempo".

A partir de là, une passion est née, mais également une envie de la diffuser et de la transmettre.

Tout d’abord par l’enseignement depuis 1998 en Champagne Ardennes, en France et à l’étranger en passant par des associations, des écoles de danse, des structures privées et aujourd’hui tout particulièrement au sein de l’Education Nationale.

L’enseignement n’est pas ma seule manière de la transmettre. J’organise depuis 2005 des événements liés à la danse : Master Classe Battle, Circus battle au sein du Festival Boom Bap à Reims, Soul Train Party en 2017 à la Cartonnerie de Reims.

Dès 2005, je rentre dans le monde du spectacle vivant, en tant que danseur pour la compagnie "Homme aux Semelles le Vent", avec la Compagnie La Licorne jusqu’en 2010. En 2009, avec la compagnie Acte 2, pour les spectacles "Entre deux" et "L’ogre et le Loup" qui tourne encore en 2018.

Et en 2009 également, je fais mes premiers pas en tant que chorégraphe, avec la création Eclats de Quartier pour le Festival "Croix Rouge S’affiche" en 2009 en partenariat avec José Mendes, metteur en scène. Et dernièrement en 2017 avec la création "N’empêche que", création handi-valide avec la Collaboration de Françoise Jimenez, et Marijosé Solivellas, soutenu par l’Espace Ludoval de Reims.

Toutes ces années de transmission, de diffusion de ma culture m’ont dirigé progressivement vers cette envie de continuer à la transmettre par l’intermédiaire du spectacle vivant, tout d’abord comme danseur mais de plus en plus en tant que chorégraphe.


HIP HOP STORIK

Duo danse hip hop / musique

Création 2017


Cela fait 25 ans ! 25 ans que la danse traverse mon corps pour exprimer mes doutes, mes craintes, mes joies, mes envies. Ce moment précis où j’ai découvert cette énergie venue tout droit des États-Unis, ce moment de la découverte à la télévision de ce qu’on croyait être une mode et qui allait bouleverser les codes de l’art : ce moment unique de la découverte, ce choc, c’est cette émotion que j’ai voulu faire ressentir dans ce spectacle. Mais entre temps la technologie a évolué. Alors pour mieux parler au spectateur et l’impliquer dans cette culture, j’ai choisi de mettre en scène cette découverte par le biais d’internet et des nouvelles technologies. Avec la complicité du musicien nous ressentirons de manière profonde ce lien étroit entre les notes du musicien et les pas du danseur.


Sur ce spectacle l’accent est mis sur l’interaction et l’évolution de la musique, et l’influence que cette dernière peut avoir sur la danse.

En racontant la découverte de cette culture, et en expliquant l’influence passée et actuelle de cette dernière par le biais de la technologie et d’internet, les deux interprètes redécouvrent le lien profond qui existe entre évolution de la musique et évolution de la danse.

De nouvelles sonorités amènent à de nouvelles énergies, qui amènent à de nouveaux mouvements, qui amènent à de nouvelles formes artistiques.

En évoluant, la musique transcende le corps du danseur et amène son mouvement vers un nouveau vocabulaire, de nouveau mouvements.

 

Ce spectacle se revendique donc comme une création pédagogique sous forme à la fois ludique et artistique. Le spectateur se voit projeté dans la découverte de cette culture par le biais de moyens modernes de découverte. Ce lien entre technologie et redécouverte de l’histoire s’inscrit dans une démarche de démocratisation culturelle auprès du public.

Comment la danse est-elle influencée par le contexte culturel et musical ?

Quelle influence la technologie a t’elle sur l’évolution d’une culture et comment cette influence se transmet elle par le mouvement ?

Le projet de cette création est donc d’expliciter le parcours de la danse Hip-Hop au fil des années et des décennies, jusqu’à aujourd’hui. La danse évolue, évoluera encore de même que la musique. Musique d’ailleurs qui, de par ses sonorités nouvelles, dicte à chaque nouveau son de nouveaux mouvements, de nouvelles inspirations, une innovation permanente dans une inspiration. réciproque.


Chorégraphie : Franck Settier

Interprétation : Morgan Thibert et Franck Settier

Concepteur son : Morgan Thibert

Création lumière : Alexandre Viala

Photographies : Eddy Lasota

Production : Cie Insomni’Arts