Festival Chemins des Arts

Festival de danse en milieu rural

CIE ALFRED ALERTE

CORPUS # 3 LAURA - GIOVANNA- SILVIA (CREATION 2019)


CHOREGRAPHIE : ALFRED ALERTE

INTERPRETATION : LAURA BUISSON, GIOVANNA DELORME DECAUCHE, SILVIA MONTURY

CREATION LUMIERES : HERVE BONTEMPS


DUREE : 45 MN

« Celle qui ne voit pas
Celle qui n’entend pas
Celle qui ne dit pas
Désordre des sens...
Dans le carré des fragilités,
elles se perdent sur des voies incompatibles.
Isolement + limitation = frustration.
Le commun existe pourtant,
caché sous un rire, une ombre, un pas, une respiration.
Tenter de capter la vibration de l’Autre.
Des forces insoupçonnées neutraliseront les doutes.
Faire suffisamment confiance à ses pieds,

se dépasser,
et donner un coup dans la fourmilière des entraves.
Patiemment ces femmes brouillent les cartes,
empilent les obstacles avec panache,

pour mieux se hisser,
et faire naître de ce fouillis un alphabet original.
De nouvelles lignes se tracent dans leurs intérieurs

et le dessin sort du connu.

Les points reliés d’une entité à l’autre,

la physicalité devient trame d’expression.

Entre soi et l’Autre de l’intelligible enfin.

Les mains écoutent,
la peau voit,
le ventre parle.
Tout est simple finalement.
Tout fait sens.
Les corps sourient de se comprendre. »

Eliette Macharam


Formé au SERMAC à Fort-de-France puis chez Maurice BEJART en Belgique (Ecole Mudra) et au Centre National de Danse Contemporaine d’Angers, il est interprète chez Christiane BLAISE pendant plus de 10 ans (1993-2005).
Au cours de sa carrière d’interprète il a dansé pour Myriam HERVE-GIL, Emmanuelle VO-DINH, Jérome THOMAS, Faizal ZEGHOUDI, Charles CRE-ANGE, Patrick LE DOARE, Jany JEREMIE, Christine MARNEFFE, Marceline LARTIGUE, Brigitte ASSELINEAU, Anne YOREN, Suzanne COTTO, Irène TASSEMBEDO, Jean-Michel RIBES, Josette BAIZ et Mathilde MONNIER.
Alfred fonde sa propre compagnie en 1990.
De la danse à la chorégraphie, de l’interprétation à l’écriture, il a créé plus d'une trentaine de pièces depuis la fondation de sa compagnie.
Le désir de complémentarité entre les disciplines, la stimulation de l’imaginaire et la gestion des contraintes sous-tendent l’ensemble de ses travaux.
Parallèlement à son chemin de danseur interprète et de chorégraphe, Alfred Alerte a toujours mené un travail d’accompagnement, en frottant sa pratique à différents publics, sur le terrain.
C’est aussi au contact de différents chorégraphes, et notamment Christiane Blaise, chez qui il est resté 10 ans, qu’il a approfondi sa recherche artistique, au cours de nombreuses résidences que la compagnie a effectuées.
Et c’est actuellement, dans sa propre compagnie, qu’il prolonge cette démarche de formation, de sensibilisation et d’approche des publics.
Depuis 2006 il s’intéresse plus spécifiquement aux actions de médiation culturelle auprès de personnes en situation de handicap (handicap moteur, handicap mental, polyhandicap, autisme) ou en difficulté (publics dits sensibles).


HERVE BONTEMPS

Conjointement à des études universitaires (philosophie et études théâtrales) menées de 1975 à 1980, Hervé s’initie à l’écriture de la danse contemporaine à l’occasion de sa rencontre en 1976 avec Carolyn Carlson et ses danseurs, en particulier Caroline Marcadé et Dominique Petit.

Auprès d’eux, il va appréhender les trajets et circuits des énergies entre danseurs, le travail de composition dans l’espace, les tensions et axes qui l’organisent ainsi que les rapports sensibles avec les variations des couleurs et la lumière comme prolongement, vibrations, répercussions et combinaisons. Depuis 1980, il considère et conçoit la lumière comme un partenaire attentif et sensible, une partition infusant du sens et un esprit ludique – jamais comme une illustration.

Explorer les espaces et ausculter les temps sont de fait devenus les deux piliers de son travail de lumière, nourris des influences de peintres tels que Le Titien, Le Caravage, Vermeer, La Tour, Turner,  Caillebotte, Rauschenberg et Soulages.

Depuis 35 ans, il n’a cessé de souhaiter cheminer conjointement auprès de metteurs en scène et de chorégraphes, faisant des allers et retours entre ces deux pratiques et univers, aimant entremêler et faire dialoguer les spécificités des uns et des autres.

Il apprécie et recherche la fidélité auprès de créateurs, pour permettre un travail en profondeur sur la durée, créant affinités et complicités.

Ainsi il accompagne la chorégraphe Christiane Blaise pendant 14 ans et chemine auprès d’Alfred Alerte depuis plus de 25 ans. De même au théâtre, il travaille auprès de Rachid Akbal depuis 1992.


LAURA BUISSON

Danseuse et pianiste passionnée, Laura Buisson obtient son Diplôme d’Etudes Chorégraphiques en danse Classique, Jazz et Contemporaine au Conservatoire du Grand Chalon (71).

Son expérience au Jeune Ballet de Bourgogne-Franche-Comté lui a permis de travailler avec Bruce Taylor, Joris Perez, Margherita Bergamo ou encore Frédéric Cellé sur des transmissions chorégraphiques.

À l’occasion de workshops et de stages, elle découvre le travail de Rachid Ouramdane, La BaZooKa, Ballet de Lorraine, Jeroen Verbruggen, Alfred Alerte ...

La liberté de la danse contemporaine l’a récemment amenée à ouvrir sa propre compagnie en association avec Philippe Cheloudiakoff  : la Compagnie Ecarts.

En 2018, le solo Impromptu Pour Un Envol voit le jour sur la Scène Nationale de l’Espace des Arts.

Afin de compléter sa palette artistique (danseuse, chorégraphe et musicienne), Laura étudie actuellement au CEFEDEM de Lorraine en vue d’obtenir le Diplôme d’Etat de professeure de danse classique.


GIOVANNA DELORME DECAUCHE

Certains la qualifieront « D’électron libre ».

Ne pas rentrer dans une case ; mais picorer, s’imprégner de toutes les influences...

Elle débute la danse dès son plus jeune âge puis une formation pluridisciplinaire au sein des centres de formations tel que l’Académie Internationale de la Danse, le studio Iseon, le studio Harmonic, le Centre des Arts Vivants, qui lui feront découvrir les danses de caractère, le flamenco, le hip hop etc... En parallèle elle est formée aux arts du cirque avec le Cirque Star.

Cela donnera naissance à une danse énergique, virevoltante, entre ressenti contemporain et impulsion jazz.

Passionnée par la pédagogie elle obtient son diplôme d’état jazz en 2008 et fonde la compagnie Coïncidences  amateur, semi professionnelle.

Elle accompagne plusieurs de ses élèves sur le chemin de la professionnalisation toujours avec rigueur et bienveillance.

Elle travaille aussi avec d’autres publics, d’autres structures tel que des scolaires, maison de retraite , IME avec pour intention d’offrir un moment de liberté et de bonheur simple et sincère.

Elle est en charge de la programmation artistique de la Ferme du Grand Béon (89) .

Giovanna danse pour Sylvie Deluz, Gianni Joseph (Ladies men, Suranné, Hors saison, Egoïste), Alfred Alerte (Main dans la main)...

Adepte des performances et de la transversalité entre les arts et l’humain, la surprise et la spontanéité de l’instant, elle se frotte aux matières (peinture, argile, sculpture, photographie...) sans craintes; comme elle se jettera à corps perdu dans la création de Fragile de Christophe Michaud musicien doué une grande sensibilité et fondateur de la compagnie À voix basse.

Elle est en quête d’être toujours vraie avec l’instant, d’aller à l’extrême limite de ce que nous sommes maintenant.


SILVIA MONTURY

Formée à la danse contemporaine au CRR de Tours, Silvia est ensuite admise au CCN de Roubaix pour y suivre la formation de danseur interprète.

Elle y rencontre divers chorégraphes de la région et notamment Olivier Dubois pour sa pièce Ana Masri au Louvre de Lens et pour les 30 ans des CCN au Théâtre de Chaillot.

En parallèle elle obtient une Licence Arts-Parcours Enseignement de la danse et le Diplôme d'État de professeur de danse contemporaine.

À la suite de l'obtention de ces diplômes, elle enseigne la danse dans le cadre scolaire avant de s'envoler pour l'Italie pour une formation de 6 mois à l’Art Factory International de Bologne.
Dans l'avenir, Silvia aimerait enseigner à des publics n’ayant pas la possibilité d'approcher l'univers de la danse.

Dans cette optique, elle vient de s’installer  à Toulouse pour effectuer un service civique de huit mois d’aide à la personne auprès de personnes âgées et de personnes en situation de handicap.