Festival Chemins des Arts

Festival de danse en milieu rural

CIE ALFRED ALERTE

CORPUS # 4 ANNABELLE - HUBERT

CREATION 2020

DIMANCHE 26 JUILLET A 18H

SALLE DE SPECTACLE


CHOREGRAPHIE : ALFRED ALERTE

INTERPRETATION : HUBERT CALDAGUES ET ANNABELLE VATOME

TECHNIQUE : HERVE BONTEMPS, YANN DUPONT, SYLVAIN MARGUERAT

DUREE : 45 MN


POUR EN SAVOIR PLUS : www.ciealfredalerte.com


«  Rebonds immobiles

Basse chantante

Tessiture au bout des doigts

L’arc se tend…

Point zéro

La voix reprend et rocaille

Déroule sa plaine

Talons en maitre, bras en lumière

L’oscillation bouscule les présences

Pieds aux aguets

Ils tournent, s’arrêtent et virent de bord

Le ponton craquelle

La liane circule

Dans le plein du silence,

Un double corps en double croche

Point zéro

Amorce

Ressac

Rebond

Les corps frissonnent de grave

Les voix prennent sous leurs ailes le souffle-feu

Happées par un trou d’air

Leurs âmes en scission chahutent

Accents toniques

A l’évidence

Les propulsent loin d’eux

Dans l’enchevêtrement des profondeurs

Leurs centres projettent au centuple

Ils se frayent un chemin

Jusqu'au point zéro

Plein d’allant. »

Eliette Macharam


Une rencontre inédite entre voix et corps, chant et danse, textes et gestes.

Alfred Alerte poursuit ses recherches autour des combinaisons de personnalités singulières.

Un nouvel opus placé sous le signe de l’authenticité porté par deux interprètes hors du commun.


HUBERT CALDAGUES

Hubert débute le chant et l’apprentissage de la guitare à l’âge de quinze ans.

Il commence par des classes lyriques auprès de Pascal Guillot qui lui offre un horizon vocal permettant d’explorer des répertoires variés.

Rapidement, la voix devient pour lui un moyen d’expression privilégiée et il se met à écrire ses premières textes à la même période.

Il fonde le groupe Nuits Blondes avec le guitariste François le Guen deux ans plus tard avec lequel il se produit régulièrement sur scène.

En 2016 ils sortent un premier E.P. dévoilant un univers musical poétique et puissant.

Ils entament une tournée en France jouant notamment en première partie des Feu! Chatterton, au festival Terre de Son et lors du Off du Printemps de Bourges et des Francopholies.

Depuis 2018, Hubert s’ouvre à de nouvelles formes vocales, étudiant notamment l’art traditionnel des premières polyphonies orales.

Il prépare en ce moment la sortie d’un second disque pour le printemps 2020.

ANNABELLE VATOME

C’est sur le sol anglais qu’Annabelle commence à danser.

De retour en France, elle entame sa formation professionnelle pluridisciplinaire au Conservatoire Régional d’Avignon et après l’obtention de son Diplôme d’Etudes Chorégraphiques, elle rejoint le VM Ballet où elle dansera les créations néo-classiques du chorégraphe résident Matthew Madsen en tant que soliste pendant un an. Dans le même temps elle s’épanouira dans le théâtre et monte sa première chorégraphie pour dix danseurs sur la question d’être soi.

Elle intègre le Cannes Jeune Ballet Rosella Hightower à 22 ans et y obtient son Diplôme National Supérieur du danseurProfessionnel.

Elle travaille auprès de chorégraphes tels que Claude Brumachon, Jean-Christophe Maillot, Jiri Kylian, Marco Cantalupo. Elle participe à la création « Tout autour » de Rachid Ouramdane au sein du Ballet de l’Opéra de Lyon, elle appréhende le travail de Russel Maliphant et Maguy Marin. Elle suit Marco Cantalupo, directeur et chorégraphe de la Compagnie Linga, en Suisse, et participera au Festival International de danse de La Havane, au Grand Théâtre Mella.

Elle est engagée à la Kamea Dance Company en Israël à 24 ans mais sa soif de création la dirige vers la Compagnie Débausch, avec laquelle elle s’ouvre à la danse-théâtre et au clown.

En 2017 elle est engagée à l’Areysha Dance Company et dans la compagnie Le Monde Devant avec lesquelles elle restera un an. C’est cette année qu’elle rencontre Alfred Alerte lors des Synodales.

Passionnée de voyages, de rencontres et d’aventure, Annabelle est toujours en mouvement.

Elle aspire à approfondir sa recherche du mouvement, notamment au travers de workshops « Gaga » en Europe, véritable révélation et tournant décisif. Elle se familiarise avec les pièces du répertoire de la compagnie Batsheva, d’Ohad Naharin.

Son engouement est tel qu’elle décide de s’installer quelques temps en Israël et y découvre alors le travail de Sharon Eyal - LEV, Shahar Binyamini, Noa Weitmer - Vertigo, Roni Chadash, Elik Liv, Barack Marshall, Fresco Dance Company, Avshalom Pollak, Oded Graf… En décembre, elle participera à deux créations du directeur artistique d’Hofesh Shechter, Bruno Guillore, en Italie.

Elle continue de s’ouvrir à d’autres formes d’art tel que les sangles aériennes, les arts martiaux et le chant.