Festival Chemins des Arts

Festival de danse en milieu rural

NONNA(S) DON'T CRY ET ALIAS

CHOREGRAPHIE, MISE EN SCENE, CREATION DES MARIONNETTES ET INTERPRETATION : JOLANDA LOLLMANN ET CHARLIE DENAT

COSTUMES : CINZIA DEROM


DUREE : 35 MN


Partenaires, Résidences, Coproductions : l’Espace Catastrophe Centre International des Créations des Arts du Cirque (BE), Centre Culturel Wolubilis (BE), L’école du Cirque Turbul (30), Le Cellier Fellin-Minervois (34), Espace Culturel de Corbières (11), La Verrerie d'Alès - Pôle National Cirque Occitanie (30)


Shortstories est un triptyque de formes courtes tout public, mêlant arts du geste et art de la marionnette et destinées à être jouées en salle et en extérieur.

Ces petites formes sont l’occasion d’explorer différents dispositifs dans la relation corps/objets et se proposent de révéler l’univers intime de trois personnages.

Chacun à leur façon ils nous parlent de leurs rêves, de leurs souvenirs, de leurs angoisses et invitent le spectateur à plonger dans un univers de métamorphose.


NONNA(S) DON’T CRY

À nos mères,

Les mères de nos mères,

Les mères de nos grand-mères

Qui nous portent et que nous portons en nous

Pour toujours.


Nonna(s) don’t cry invite le spectateur à s’infiltrer dans l'esprit d’une femme qui se retrouve dans un va et vient constant entre sa vieillesse et sa jeunesse et entre l’imaginaire et le réel.

Hommage poétique aux différents âges de la vie, ce solo multiplie les perspectives sur les générations.

En décomposant les frontières entre la marionnette, la danse et le théâtre physique, et en brouillant notre perception de celle qui manipule et celle qui est manipulée, Nonna(s) don’t cry réveille les esprits invisibles et dévoile une autre dimension de la réalité.


ALIAS

Une tête qui n’a pas été épargnée par les chaos de la vie.

Des épaules juste assez larges pour supporter le poids de l’existence.

Un Ego tyrannique et maladroit.

Un vent qui souffle et nous effleure,

Un vent qui nous effeuille.


Mise à nue sensible et charnelle, Alias nous dévoile un homme qui tente de s’affranchir de ses carapaces et part à la rencontre de « l’autre » tapis au fond de lui même.

Derrière le masque on peut entrevoir l’homme, un être de chair et de sang.

Et qui se cache derrière l’homme?


JOLANDA LOLLMANN

Jolanda travaille en tant qu’interprète dans les domaines de la danse, du cirque et du théâtre physique.

Après des études de danse à Tilburg (NL) et au Conservatoire Royal d’Anvers elle a travaillé avec de nombreux chorégraphes dont Constanza Macras/Dorkypark, James Wilton, Clara Andermatt, Company IDEM, DeDansers, Truus Bronkhorst and Lina Limosani.

En 2013 elle participe à la tournée du Cirque du Platzak à travers l'Europe.

Sa dernière pièce en solo « A voice of our common madness » a pu être diffusée en Europe et continue de tourner.

Pour construire un dialogue entre différentes formes du spectacle vivant, elle utilise sa recherche en acrobatie, théâtre physique, marionnettes, masques ainsi que des techniques somatiques du mouvement.


CHARLIE DENAT

Charlie se forme au CNR d’Art dramatique de Nantes puis à l’école de cirque de Genève avant de co-fonder en 2006 la Cie La Berlue (collectif La Basse cour).

Après avoir collaboré avec le Cubitus du manchot (2010-2014), il est interprète pour les chorégraphes Katrien Osterlink et Alexandra Meijer (2014-2017).

Artiste pluridisciplinaire passionné par la sémiologie du mouvement il entremêle cirque, théâtre physique, danse et manipulation d’objets, construit ses scénographies et développe un univers sonore.

Son travail, sobre et fantaisiste place le jeu d’acteur au centre du spectacle.

Il développe actuellement plusieurs projets autour du mouvement et de la marionnette.